Montre running, traqueur d’activité… Comment choisir ?

Le 15 mars 2017

Je vous l’avais promis, après plusieurs tests voici mes avis sur les 3 montres « traqueurs d’activité » et running du moment.


Alors avant tout, pourquoi utiliser une montre ?

Pour se réguler : A mes débuts en course à pied j’avais tendance à partir à fond les ballons puis je me fatiguais et … KO. Avec une montre on apprend à ne pas courir trop lentement ou vite. On apprend à connaitre l’allure qui nous va et à se réguler.

Pour bouger plus : L’avantage d’un traqueur d’activité c’est qu’il nous donne envie de bouger. Si on voit 100 pas dans la journée alors que l’objectif est de 10 000 on va avoir tendance à aller marcher un peu.

Pour se spécialiser : Les montres de running permettent d’aller plus loin, d’évoluer dans sa pratique du running et de se challenger notamment en faisant des fractionnés.

Comment choisir sa montre ?
Déterminez bien ce que vous voulez faire avec en vous posant les bonnes questions :
– Vais-je la porter tous les jours pour voir si je bouge suffisamment ?
– Qu’elle-est ma pratique de la course à pied ? Je cours pour le plaisir ou pour performer ? La course dominicale ou le fractionné ?

Que ce soit pour bouger ou pour courir une de ces montres sont dans la même fourchette de prix et devraient être parfaites pour vous.



Le FitBit charge 2 pour tous les jours.

C’est la montre passe par tout et le parfait traqueur d’activité. Super complète et très intuitive c’est l’allié parfait pour bouger au quotidien. C’est cependant plus un traqueur d’activité qu’une montre running. Si votre pratique de la course à pied se limite à quelques sorties pour le fun, sans contraintes, elle est totalement suffisante.

Pour qui ? Les actifs du quotidien, qui aiment bien bouger tout le temps et enfiler les baskets pour courir mais avec classe.

Les points forts :
Le look : Avec son design discret, la FitBit peut être à votre poignet lors de vos courses ou pour votre vie de tous les jours. Plus d’excuse pour traquer votre activité au quotidien.
L’autonomie : 5 jours
Les fonctions : Podomètre, Moniteur cardiaque, Traqueur de sommeil.
Montre connectée : On reçoit les messages et informations d’appel sur la montre.

Les points faibles :
Le run : La FitBit charge 2 vous permettra d’avoir les informations principales lors de votre course : distance, vitesse et bpm. Cependant elle ne vous permettra pas d’aller plus loin comme planifier votre fractionné.
Pas waterproof mais résistant à l’eau.

Coup de coeur :
Pour la fonction « Respirer ». Prenez deux minutes pour vous et respirez.

Montre disponible ici, 160€.

La TomTom, pour courir au quotidien.

A mon poignet depuis bientôt 2 ans j’ai vu les versions évoluer mais sans me lasser. La TomTom est un excellent rapport qualité prix et elle vous permettra de mettre un pied dans le running et pourra vous accompagner dans la préparation de vos challenges comme une course.
Avec la nouvelle mise à jour de l’app, la montre devient un vrai traqueur d’activité qu’on ne veut plus quitter.

Pour qui ? Les super actifs qui ne se voit pas passer une semaine sans enfiler les baskets pour marcher ou courir et pourquoi pas s’inscrire un un semi ou marathon.

Les points forts :
Intuitive : Pas besoin de trop réfléchir, elle est super simple d’utilisation. Lisez cependant le manuel pour ne pas passer à coté de ses petits détails qui changeront votre utilisation.
Waterproof : 40m
L’autonomie : Suivi d’activité jusqu’à 3 semaines, GPS : jusqu’à 11h, GPS + cardio + musique : 5h.
Les fonctions : GPS, cardia-fréquencemètre intégré, plus de 500 chansons sur la montre
La mesure d’activité : Pas, sommeil, Calo.
Les fractionnés : Plus besoin de calculer… Programmez votre fractionné et laissez vous guider.

Les points faibles :
Le look : Je la porte tout de même 24h/24 mais je dois reconnaitre qu’elle n’est pas très féminine ni discrète.
Les fractionnés : Petit détail… Mais on ne peut pas programmer des fractionnés pyramidales.

Coup de coeur :
Pour la fonction « Musique ».
Le GPS intégré qui nous guide vraiment ! Si on est perdu, on peut activer le GPS en lui demandant de rentrer. On peut aussi intégrer son parcours et se laisser guider.

Runner 3 disponible ici, 200€.
Runner 2 (noir) disponible ici, 250€. 

La Polar M200, pour le runner au grand coeur.

Je ne l’ai malheureusement pas assez essayer pour vous faire un compte rendu complet mais je l’ai passé à mon amie Ariane et l’article sera très vite mis à jour.
Suite à mes premières utilisation j’ai trouvé la montre pas du tout intuitive et je n’ai pas réussi à m’en servir convenablement. Je sais cependant qu’avec un peu de patience elle est l’allié le plus « technique » et « pro » dans cette catégorie de prix.

Montre disponible ici, 150€.

6 réponses
  1. Camille - mavielabas
    Camille - mavielabas dit :

    J'ai la Tomtom depuis quelques temps maintenant et elle est vraiment pratique et pour la course, et pour la natation (le plaisir de ne plus avoir à compter ses longueurs) et pour le vélo ! Un vrai tout en un pour traquer la plupart de ses activités.

    Par contre perso je ne la porte que quand je fais du sport. Pour tous les jours elle est beaucoup trop imposante et la fonction comptage de pas je m'en fiche un peu.

    Gros plus aussi, le cardio intégré, même s'il n'est pas hyper fiable, c'est très pratique 🙂

    Répondre
  2. Audrey Rood
    Audrey Rood dit :

    J'ai la Polar M400. Je ne sais pas du tout quelles sont les différences qu'elle a avec la M200. Toutefois, j'en suis très satisfaite. C'est vrai qu'au départ il faut un peu s'habituer aux différents boutons, mais j'ai vite appris à la manier.
    Je ne l'utilise personnellement que pour mes entraînements à la maison ou pour la course à pied (et le vélo, les rares fois où j'en fait!). Je l'ai déjà gardée pour la journée mais c'est clair que l'esthétique est plutôt moche sur le coup…
    Ce qui est chouette c'est qu'on peut programmer les fractionnés qu'on veut. Il n'est pas obligatoire de faire les mêmes intervalles. Par contre, on ne peut pas les programmer depuis la montre. Il faut connecter la montre à l'ordinateur et créer le fichier sur le site lié à la montre. Pour ça, c'est un peu contraignant, surtout que du coup le temps que la montre se synchronise, ça peut prendre trop de temps.

    Pour ce qui est du GPS, il est très vite trouvé et ça, c'est top!

    Répondre
  3. Flo P
    Flo P dit :

    J'hésite encore dans mon choix… j'ai hâte de lire la dernière partie, cet article apporte une aide précieuse dans la comparaison des modèles qui existent sur le marché! Merci

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *