Le Raid des Amazones 2018 au Cambodge – Compte rendu

Le 04 avril 2018

Il y a quelques semaines, je m’envolais pour le Raid des Amazones au Cambodge. Une aventure sportive et humaine hors du commun. En dépassement de soi et partage. Retour sur ce challenge et voyage.

Le Raid des Amazones

Le Raid des Amazones est un raid exclusivement féminin. Ce challenge sportif solidaire est un trail multi-sports. Il comprend de la course à pied, du vélo et du canoë, mais aussi d’autres épreuve surprises et des activités pour découvrir le pays qui accueille le raid.

Chaque année, plus de 300 amazones s’envolent pour une nouvelle destination. Guyane, Île de la Réunion, Île Maurice, Sri Lanka, Kenya, Mayotte, Malaisie, Bali, Californie… L’édition de 2018 a eu lieu au Cambodge !

Le Raid des Amazones, c’est découvrir un pays, une culture tout en se dépensant. Une aventure sportive, humaine mais aussi solidaire.

Un Raid solidaire :

Le Raid s’implique en soutenant une association et chaque équipe peut aussi soutenir une association de son choix.

Nous avions choisi de soutenir l’association Keep a breast. Un association dont la mission est de sensibiliser les jeunes au cancer du sein et à l’importance d’adopter un mode de vie sain et responsable pour leur bien-être à long terme.
Cette association nous touche, car nous sommes des femmes, sensibles à notre santé et bien-être. Le cancer est une maladie qui touche toutes personnes et tous les âges. On se sent souvent peu concerner, car nous sommes jeunes et actifs par erreur. Retrouvez dès aujourd’hui les actions de Keep a breast sur leur site internet, mais aussi toutes les informations pour apprendre à vous auto-palper ou comment prévenir ce cancer qui touche une femme sur 8.

Comment s’inscrire au Raid des Amazones :

Vous pouvez retrouver toutes les informations concernant l’inscription, le financement, les sponsors… sur le site du Raid. Retrouvez de nombreuses vidéos qui vous aideront dans vos démarches.

Notre Raid des Amazones au Cambodge :

Le départ :

Décollage le 4 mars dernier pour la seconde édition du Raid des Amazones au Cambodge. La première édition avait eu lieu en décembre avec plus de 300 participantes. Pour ce nouveau départ, nous étions plus de 170 !
Vous avez la possibilité de partir avec ZBO (organisation du Raid) ou prendre l’avion de votre coté. Quelques semaines avant le départ, nous avions reçu valise, t-shirts, sweat, casquette et tout l’équipement du Raid. Enorme avantage, dès notre arrivée à l’aéroport, on se repère entre futures amazones avec notre gros sac rouge. Pour le reste de l’équipement, on avait eu la liste de matériel obligatoire à amener (comme le kit pour réparer le vélo ou minimum en kamelback pour faire face à la chaleur). Si vous vous inscrivez au Raid, vous recevrez pas mal de newsletters, lisez les bien ! J’avais fait l’erreur de faire l’impasse en croulant un peu sous les mails avant mon départ ce qui nous a valu un petit stress de dernière minute pour les camelbaks dont on se serait bien passé. Mais je vous fais une petite check-list personnelle dans la suite de l’article.

Dès le début, l’ambiance est géniale, on est toute motivée et on a hâte de décoller. On se découvre. Toutes d’univers différents, âges, origines, mais toutes motivées par l’envie de vivre intensément cette aventure.
Ma coéquipière, vous la connaissez un peu déjà ici, c’est Audrey aka Kokoy la Diet. On avait déjà vécu quelques challenge sportifs ensemble, plusieurs Spartan. On savait que l’aventure serait enrichissante, qu’on se dépasserait, qu’on sortirait de notre zone de confort, mais on ne savait pas non plus vraiment à quoi s’attendre. Plus le temps de réfléchir… C’était parti !

L’arrivée et J-1 :

Arrivée au Cambodge, le premier réveil ne sonne pas encore la première épreuve… Quoi que ! Administratif et technique. Il est l’heure de vérifier que tout va bien, voir le médecin, mais aussi apprendre à réparer un vélo. Et oui ! Avec deux épreuves de plus de 40km, il faut être capable de faire face à tout contre-temps ou petit accident. Si comme moi, tu n’avais jamais changé une roue, pas de panique. Tu apprends en cette veille de raid et sincèrement, ce n’est pas si dur. On est attentive et c’est encore l’occasion de rencontrer les autres participantes et de répartir les tâches dans son équipe. Je suis plus manuelle donc je me débrouille mieux pour les petites tâches, mais Audrey a plus de force ce qui nous permet de nous compléter déjà.
Un petit tour en ville et première vraie soirée Raid. On pointe pour avoir toutes les informations de l’épreuve du lendemain… Ca y est : heure du réveil, kilomètres à parcourir… Notre première épreuve sera de la course ! Petit dej à 4h… On ne pense pas au jet lag, juste à partir se coucher vite pour être en forme pour ce premier jour sur 6 !

Jour 1 : 17km de treck

Le premier réveil n’est pas forcement facile, entre le jet lag, le manque de sommeil, mais on se motive. La course à pied, c’est mon truc. Je sais qu’Audrey n’a jamais couru plus de 10km et qu’on en a 17 à parcourir. Comment gérer ça, on verra pendant la course, mais je sais « qu’elle en a ». On a plusieurs fois couru ensemble, même en papotant sur le tour des ponts bordelais. Si elle n’y croit pas forcement, doute je serai la. Alors on y va.
On petit-déjeune avant de prendre le bus. Une réception avec les officiels du Cambodge grâce à qui le Raid est possible et il est temps de prendre le départ. Audrey me fait confiance et je ferai tout pour qu’elle franchisse l’arrivée. Dès le début, on parcourt des paysages magnifiques. Dans les ruines des Temples d’Angkor. Un souvenir qui me met encore des frissons dans le ventre. On s’adapte l’une et l’autre. J’essaye de voir comment on peut vivre au mieux cette course. Mine de rien, on est à l’ombre tout le long, et même si la chaleur est présente malgré l’heure matinale, on n’a pas le soleil… Et c’est beau tellement beau.
On se fait penser mutuellement à boire. Je chute bêtement, mais je me relève. Audrey enchaîne les kilomètres et dépasse son record de distance. On commence à fractionner un peu, mais je ne la lâche pas ! « A l’arbre, on reprend ! », « Ces deux derniers kilomètres, on ne s’arrête plus ! ». On donne tout à deux. C’est mon domaine, je suis la pour la motiver et elle donne tout. Les trois derniers kilomètres sont durs, car il commence à vraiment faire chaud et c’est une ligne droite, mais on y est… Première arrivée sous les acclamations des amazones ! Le sourire !

Jour 2 : 14,5km de canoë (15,5 pour nous…) :

Un réveil encore plus matinal (3h30 si ma mémoire est bonne) et l’épreuve que je redoutais le plus.
On le savait, mais on pensait pouvoir le surmonter, mais finalement non… Le canoë, c’est l’épreuve la plus difficile pour les équipes, car on n’est difficilement préparé à cette épreuve et c’est un tête-à-tête à deux. Nous n’étions pas entraînées du tout et, on est des femmes à fort caractère. Ce fut dur, car on n’arrivait pas à trouver de solution. Le kilomètre en plus on l’a fait à force de zigzaguer. On a mis plus de 4h lors de cette épreuve. Ce fut dur physiquement, mais aussi moralement. Clairement le seul regret de ce Raid pour nous deux, ne pas avoir préparé cette épreuve.
D’un autre coté parcourir ce fleuve parmi les habitations et village flottant, c’était une immersion et une chance de découvrir une facette du Cambodge hors du commun. Même si la difficulté de l’épreuve ne nous à pas permis d’en profiter à sa juste valeur. 
Mine de rien, avec le recule, on n’a rien lâché sur cette épreuve. On a trouvé le moyen de rire, et même d’avoir des fous rire. C’était tellement dur… Ce sentiment d’impuissance, de ne pas savoir comment s’aider et s’énerver contre soi-même aussi. C’est dans ce genre de situation qu’on est aussi face à soi-même et ses défauts. Je suis têtue, je boude vite et je me referme sur moi-même, j’ai du mal face à l’échec, la fatigue me rend de mauvaise humeur… C’est dur de le faire subir à sa co-équipière. On s’est envoyé nos défauts en pleine figure, mais finalement, on l’a fait. J’ai pleuré à l’arrivée, car je m’en voulais d’avoir ce fort caractère, je m’en voulais pour nous, mais finalement… On a même fait un podium… Troisième en partant de la fin. Mais surtout une belle leçon pour moi et pour nous.

Tire à l’arc :

C’est l’épreuve bonus. Ni l’une ni l’autre n’en a déjà fait. Personnellement, j’ai adoré  découverte mais je ne mettrai qu’une flèche sur trois dans la cible.

Jour 3 : 41,8km de vélo

On continue les réveils super matinaux, je vais arrêter de vous l’écrire, on s’est jamais levées tard. Si vous souhaitez faire le Raid, oubliez les grâce-mat’.
Moi le vélo, j’adore ça, mais… j’en fais en salle ou avec mon petit Peugeot de ville. Environ 2 RPM/biking par semaine depuis 4 ans. Mes jambes ne rechignent pas contre le pédalage. J’avais déjà testé en VTT et ça va. Audrey est comme moi, mais sans le RPM, juste vélo de ville. 
Cette première épreuve de VTT était vraiment tous terrains. On est passé partout ! Sable, boue, route… C’était fou mais aussi génial ! On a super bien roulé ! On s’est boosté ! Deux trois astuces données à Audrey et d’autres données par les autres Amazones et petit à petit, on était de plus en plus à l’aise au point de doubler les camions et de ne même pas voir qu’on était déjà arrivée. On a parcouru les villages et croisé tellement de sourires. A chacun c’est un coup de boost ! La beauté des gens et paysages transporte ! On arrive heureuse et ça nous démotive après l’épreuve de la veille.

Jour 4 : Chasse aux trésors dans les Temples d’Angkor

Deux équipes de deux, une équipe de trois, deux tuk-tuks. Départ à 7h le questionnaire entre nos mains. A la découverte des temples d’Angkor et de leurs histoires. On découvre la culture tout en cherchant nos réponses. A l’heure du déjeuner une épreuve un peu spéciale nous attend… Dégustations d’insectes : araignée, criquet, grenouille, blattes… Même pas peur on n’en fait qu’une bouchée ! Avant de repartir. La chaleur et la fatigue commencent à se faire sentir, mais on ne lâche rien. Retour à l’hôtel 7h plus tard.

Jour 5 : VTT 46 km – Phum – Srey Vibol Temple

Rassurée par la première épreuve de VTT et les indications données la veille, on sait que l’épreuve sera roulante. Seul petit problème : je n’ai pas dormi de la nuit à cause d’une intoxication alimentaire. Petit tour à la case « médecin » pour savoir si je peux prendre le départ. Et oui, car le risque de déshydratation est pour le coup augmenté. Mais je ne perds pas ma motivation et le mental reste là.
On donne tout, l’épreuve est agréable, on ne s’arrête même pas au ravitaillement, on est lancées. Nos visages sont orange de poussière. Jusqu’à ce que fasse une erreur quelques kilomètres avant la fin… Voyant Audrey un peu en difficulté et ayant vu plusieurs amazones le faire, je propose à Audrey de la poussée… Je n’aurais pas du et c’est la chute. On chute fort. Je m’en veux vraiment, car on avait bien roulé. Plus de peur que de mal, on reprend nos vélos. Le dernier kilomètre se fait en courant et on ne lâche rien. Finalement… J’ai tout de même mon doigt luxé. Mais on l’a fait.

Jour 6 : 11,5km de trek

C’est la dernière épreuve. La dernière course. L’émotion est la dès le départ mais finalement ce qui nous portera et motivera tout le long de la course c’est ce Raid. Penser à tout ce qu’on vient de faire en 5 jours. Carrément fière d’Audrey, on ne marchera pas sur cette épreuve malgré sa douleur au genou. Dès le 5è kilomètre elle me dit qu’elle souffre et qu’elle a besoin que je l’occupe. Je branche alors « Radio Cagole » et je raconte des bêtises pendant plus d’une demi-heure (si vous me suivez en Instastory vous vous doutez que je me suis bien amusée). Le dernier kilomètre est fou… On réalise finalement tout ce qu’on a fait… C’est fou ! On entend la musique ! On y est ! La médaille est la ! C’est beau punaise ! On est des Amazones ! Comme pour chacune des épreuves, on attend l’arrivée de toutes les amazones et c’est chargé d’émotion.
Soirée finale :
Oubliez les baskets, les t-shirts rouges ! On sort la tenue de soirée ! Il est temps de fêter nos victoires ! DJ et buffet ! Amazone un jour, Amazone toujours !

Ce que j’ai trouvé dans le Raid des Amazones :

Dépassement de soi

Car mine de rien ce Raid, c’est 6 jours d’épreuves sportives, de réveils super matinaux. On enchaîne malgré la fatigue, le changement de climat, le jet lag.

Partage et esprit d’équipe

Car ton raid tu ne le vis pas seule. Tu es une équipe mais aussi une grande équipe de plus de 170 nanas et même plus avec l’organisation. Au delà des épreuves ce raid c’est une aventure humaine.

Découverte d’un pays

En plus des épreuves qui te font découvrir le pays en courant, pédalant et navigant. Il y a aussi les activités chaque après-midi. On découvre des tradition, une culture…

Se préparer et s’équiper pour le Raid des Amazones :

Avant de partir :

Bien qu’accessible le Raid demande un certain niveau physique. On s’entraîne à la course à pied, au vélo et ne faites pas comme nous… On fait une initiation au canoë.
Personnellement, le vélo en salle m’avait bien préparé, je ne me suis physiquement pas sentie en difficulté lors des épreuves. On essaye de faire une ou deux sorties en VTT pour apprendre à gérer les plateaux, le freinage et les vitesses. C’est assez simple, mais ça demande un temps d’adaptation et c’est mieux de le faire avant le raid.
Pour la course à pied, c’est comme avant une course. Pas la peine de forcement avoir atteint LA distance ! Sachez qu’avant un semi je ne cours jamais de distance de plus de 15 ou 18km et pour le marathon je n’avais jamais couru plus de 26km. Par contre, c’est bien d’être un peu entraîné. Par exemple : 2 sorties par semaine. C’est ce que j’avais fait. En moyenne 10km et un petit 13km pour me rassurer. Pas besoin de plus.
Si possible entraînez-vous en équipe pour dès à présent créer un esprit de cohésion.
Vous pouvez aussi vous entraîner à la course d’orientation, tirer à l’arc, manier une boussole…
Comme avant chaque épreuve sportive, on dort bien avant, on mange bien et on se motive. Mes astuces « Sport et alimentation » peuvent vous servir. Comme expliqué dans l’article, si vous souhaitez prendre du ravitaillement pendant le raid, on le teste avant.

Pour la petite histoire perso : je suis sortie la veille de mon départ… Mais sans excès (pas d’alcool ou de gros repas, juste une nuit très courte) ! Je souhaitais juste profiter de mes amis, car mine de rien, je partais pour plus de 3 semaines… Et finalement ça m’a permis de super bien gérer le jet-la. J’ai été une des seules à ne pas avoir de problème de sommeil.

Pour les épreuves :

  • Vos t-shirts : ils sont fournis mais avant de partir pensez à mettre votre numéro d’équipe sur les épaules.
  • Un sac : pour stocker l’eau, les ravitaillements, la crème solaire ou autres accessoires. J’avais un sac Waa Ultra.
  • De l’eau et camelbak : une poche de minimum 2L est obligatoire. J’ai beaucoup aimé mes deux petites pipettes de 300mL de mon sac Waa.
  • Des cuissards : pour limiter les frottements. J’adore les petits shorts, mais avec la chaleur et la transpiration, je suis vite victime d’échauffements. Mon cuissard Kalenji était génial pour faire face aux kilomètres.
  • Des manchons : J’avais les manchons BV Sport. Personnellement ils m’aident à enchaîner les efforts et les kilomètres de run en limitant les courbatures.
  • Des baskets de running dans lesquelles vous êtes à l’aise (pour le vélo, le canoë). Si vous avez de la place dans votre valise prenez même une paire différente pour le canoë car elles seront trempées et n’auront peut-être pas le temps de sécher pour l’épreuve du lendemain. J’avais mes Pegasus 31.
  • Des chaussures de trails pour les treks. J’avais de Hoka One One.
  • De bonnes chaussettes : si possible autant qu’il y a d’épreuve. Même si vous pouvez laver sur place, il y a beaucoup de terre, poussière et le lavage a la main est pas optimal, or, on sait à quel point un problème de chaussette peut-être désagréable.
  • Des lunettes de soleil : J’aime des lunettes légères, j’ai trouvé les miennes chez Décathlon.
  • De la crème solaire (indice 50) : J’avais la crème EQ Love dont leur stick pour surfeur que je mettais sur le nez pendant les épreuves.
  • De quoi protéger votre tête du soleil : bandeau ou casquette. Ils sont fournis dans le sac de course.
  • Un short de vélo
  • Des gants/mitaines qui vous serviront pour le vélo et le canoë.
  • Un couvre selle
  • Un kit de réparation pour le vélo. Toutes les informations vous seront communiquées.
  • Casque de vélo
  • Trousse de secours : pansements, crème anti-frottement (Nok), désinfectant, anti-moustique, après-solaire, doliprane… On n’a pas besoin de truc de fou, mais on a des petits bobos durant un tel raid alors on essaye de penser à tout. Sur place, quoi qu’il arrive, il y a une équipe médicale. N’hésitez pas à aller les voir en cas de petits problèmes. 
Personnellement j’avais fait un petit check à ma pharmacie comme avant chaque voyage. La pharmacie des Grands Hommes de Bordeaux m’aide à me faire une petite trousse et me conseille (merci encore).

Et sur place :

Le raid est ultra-encadré. L’hôtel, les repas, les déplacements, tout est encadré et super bien organisé avec une équipe simplement géniale !

Les inscriptions pour le prochain Raid sont lancées ! En route pour le Sri Lanka en octobre prochain !
De mon côté une chose est sure… Je retentirai cette aventure magique du Raid des Amazones !

Tenté par l’aventure ? D’autres questions ? J’ai oublié des choses ? N’hésitez pas à me poser vos questions. J’y répondrai au mieux et mettrai l’article à jour.

En attendant je vous laisse découvrir cette super aventure en vidéo et images.

Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
Raid des Amazone sport Cambodge Voyage Running Course à pied vélo canoë femme trek trail run féminin association Asie tourisme découverte temple wat
9 réponses
    • Anne-Laure
      Anne-Laure dit :

      Le financement du raid se fait par des sponsors. Les vidéos du Raid qui expliquent comment faire les démarches sont en lien dans l’article 😉

  1. Camille Dufau
    Camille Dufau dit :

    Superbe vidéo ! Trop fière de vous les filles, vous êtes carrément inspirantes !
    Et ces dernières images de câlin là…que d’émotion !
    Vous m’avez fait verser une larme, bravo 😉

  2. Julie
    Julie dit :

    Merci pour ce partage ! Ca donne franchement envie ! J’ai une petite question plus technique vis-à-vis d’un point que tu n’as pas abordé dans ton article : l’aspect financier ! Comment avez-vous trouvé vos sponsors ? Combien de temps cela vous a pris en amont ?
    Merci beaucoup !

    • Anne-Laure
      Anne-Laure dit :

      Bonjour Julie,
      Nous avons eu un seul sponsor qui a pris en charge l’intégralité des frais. J’ai donc mis le lien vers le site et les vidéos du Raid qui expliquent comment faire les démarches.

  3. Lachevre audrey
    Lachevre audrey dit :

    Ouah ca a l’air top ca donne trop envie. Pour 2018 ca sera mort car on a deja des plans mais parfait pour 2019 en plus mon cheri n’aura pas de vacances (car nouveau boulot). Est-ce que si on a pas blog et compagnie, il est facile d’obtenir un sponsor ?
    Peux t-on s’inscrire seule ?
    Merci

    • Anne-Laure
      Anne-Laure dit :

      Pour la recherche de sponsor je ne peux pas te dire. Ca dépend de ton entourage, connaissance et ce que tu mettras en place pour en trouver. Par contre tu ne peux pas t’inscrire seule.

Les commentaires sont fermés.