À chaque déménagement, c’est le même scénario : tu appelles EDF pour résilier l’ancien contrat et souscrire à un nouveau. Tout ça sans te demander s’il existe d’autres fournisseurs, d’où provient l’électricité qui va arriver chez toi, comment elle est produite ou encore l’impact qu’elle a sur l’environnement. Et bien figure-toi que nous non plus, on ne s’est jamais posé toutes ces questions pendant de longues années.

Heureusement, à force d’articles sur le sujet, on a fini par s’y intéresser et faire des recherches. On a découvert qu’il existait plein d’autres fournisseurs qu’EDF, qu’ils n’étaient pas forcément plus chers et qu’il y avait de nombreuses offres « vertes », dont certaines le sont plus que d’autres. Dans cet article, on t’explique comment l’électricité arrive chez toi, ce qu’il se cache derrière les offres d’électricité « vertes » et pourquoi il est primordial de changer nos habitudes et notre rapport à l’électricité.

Comment l’électricité arrive chez moi ?

Qui a l’électricité chez elle/lui ? (Presque) tout le monde. Qui sait comment ça fonctionne ? (Presque) personne. On a tellement l’habitude d’allumer la lumière ou de mettre notre téléphone à charge qu’on en oublie que, l’électricité, ça ne tombe pas du ciel (bon, sauf des fois sous forme d’éclairs, ok). Avant d’arriver à la prise de ton grille-pain, l’électricité fait un looooong chemin.

🏭 La production

L’électricité est produite chez un producteur, à partir de différentes sources d’énergie.  Avant, le seul producteur d’électricité en France, c’était EDF (Électricité De France). Mais depuis quelques années, le marché de l’énergie s’est ouvert à la concurrence pour :

  • Assurer une sécurité de l’approvisionnement (si un producteur a des soucis, il y en a d’autres pour prendre le relais).
  • Encourager et développer les énergies renouvelables (EDF ayant investi dans des centrales nucléaires, le renouvelable c’est pas vraiment son truc).

🔌 La vente

L’ouverture à la concurrence, ça veut dire aussi que chacun, toi, moi, tout le monde, est libre de choisir son fournisseur d’énergie. Le fournisseur, c’est celui qui commercialise l’électricité, celui chez qui tu t’abonnes pour recevoir l’électricité et qui t’envoie la facture. En bref, c’est une société qui va acheter l’électricité à un producteur, pour ensuite la proposer au consommateur.

Dans certains cas, les casquettes producteur et fournisseur peuvent être cumulées. Par exemple, c’est le cas pour EDF, qui détient des centrales ET te vend l’électricité.

💡Mix énergétique
En France en 2018, 72% de notre électricité a été produite par les centrales nucléaires, environ 21% par l’énergie renouvelable (solaire, hydraulique, éolien, etc.) et les 7% restant par les énergies fossiles (gaz, fioul, charbon). La répartition entre toutes ces énergies s’appelle le mix énergétique, et tu peux le suivre en direct live en cliquant ici.

Entre la production et la vente, il y a encore deux étapes dans le chemin de l’électricité.

⚡️Le transport et la distribution

Le transport correspond à l’acheminement de l’électricité produite par les différents producteurs. Ce sont les immenses pylones qu’on voit partout qui transportent l’électricité sur de très longues distances. En France, c’est la société RTE (Réseau de Transport d’Électricité) qui gère les lignes à très haute tension et à haute tension. Le courant peut ainsi être transporté en grande quantité. En bref, RTE, c’est le transporteur.

Jusqu’au compteur électrique ?  Eh non, seulement jusqu’à un transformateur qui transforme la haute tension en moyenne et basse tension. À partir de là, l’électricité est envoyée sur ce qu’on appelle le « réseau de distribution » qui est géré par Enedis (ex-ERDF). C’est lui qui s’occupe de nos compteurs électriques ainsi que du réseau qui mène à eux. Du coup, quand tu as une panne d’électricité, c’est généralement Enedis qu’il faut appeler, pas ton fournisseur.

Le transport et la distribution sont assurés par l’État pour garantir la sécurité et la qualité de l’approvisionnement. La production, qui avant était le monopole d’EDF, est désormais ouverte à de nombreuses entreprises privées dont beaucoup s’orientent vers les énergies renouvelables et proposent ces fameuses « offres vertes ».

Source : Wivaldy

« Électricité verte », ça veut dire quoi ?

On appelle « électricité verte » l’électricité produite via des moyens respectueux de l’environnement, notamment les énergies renouvelables. Une énergie renouvelable provient, comme son nom l’indique, d’une source qui se renouvelle en permanence en opposition à une énergie non renouvelable, dont les stocks s’épuisent.

Les principales énergies renouvelables proviennent du vent (éolienne), du soleil (photovoltaïque), de la chaleur terrestre (géothermie), de l’eau (hydroélectricité, marémotrice) et de la biodégradation (biomasse). À l’inverse, les énergies non renouvelables sont le nucléaire, qui a besoin d’uranium pour fonctionner, et les énergies dites fossiles (pétrole, charbon, gaz).

🤔 Comment je sais d’où vient l’électricité qui arrive chez moi ?

On en sait rien, déso. Tous les électrons sont mélangés dans les câbles des réseaux de la RTE et d’Enedis. Eh oui, on a mis des dizaines d’années à construire des lignes, on ne va pas s’amuser à construire un réseau par type d’énergie (ça serait très cher et pas très écolo).

🤔 Comment je fais pour acheter de l’électricité « verte » ?

C’est le rôle du fournisseur. L’Union Européenne a mis en place la garantie d’origine. C’est un certificat de traçabilité remis par l’État au producteur qui permet de garantir que l’énergie vient bien d’une source renouvelable. Chaque kilowatt-heure (kWh) produit par une éolienne, un barrage ou des panneaux solaire a donc son propre certificat.

🤔 Qu’est-ce que ça change puisque cette électricité « verte » se mélange quand même à toutes les autres ?

Les garanties d’origine sont rachetées au producteur par le fournisseur. Le fournisseur s’engage alors à ce que pour 1 kWh consommé chez toi, l’équivalent d’énergie renouvelable, soit 1 kWh, soit produit et injecté dans le réseau. Donc même si tu ne sais pas si ce que tu consommes est vert ou non, tu es sûr de produire de l’énergie verte et de favoriser les producteurs d’énergie renouvelable.

q🚨Greenwashing et électricité « pas vraiment verte »

Tu connais le greenwashing ? C’est quand les entreprises, notamment celles dont les activités polluent, orientent leur marketing vers l’écologie pour redorer leurs blasons (ou les reverdir, plutôt). Autant te dire qu’avec ce système de garantie d’origine, certaines s’en donnent à coeur joie et proposent ainsi aux consommateurs une offre d’électricité verte derrière laquelle il y a du nucléaire et de l’énergie fossile. Est-ce que c’est légal ? Totalement. Le système est mal fait, en plus d’être complexe (c’est plus pratique quand on veut que le consommateur ne comprenne rien et tombe dans le panneau).

Pour faire simple, il est possible d’acheter la garantie d’origine sans forcément acheter l’électricité qui va avec. C’est con, mais c’est comme ça. Pour te donner une image, c’est comme si ton fournisseur se rendait sur un immense marché, qu’il achetait 20 tomates issues de l’agriculture conventionnelle, puis 20 étiquettes « agriculture biologique » qu’il colle dessus. Et paf, il te vend le tout sous l’appellation « tomates bio », ni vu ni connu.

Pour éviter les arnaques, il y a une astuce : se référer à Greenpeace et son super guide de l’électricité verte, mis à jour chaque année et qui te permettra de distinguer les fournisseurs d’électricité « vraiment verts » de ceux qui se moquent bien de toi.

Quatre bonnes raisons de changer de fournisseur

Techniquement, change de fournisseur ne change rien (le réseau et le compteur restent les mêmes, il n’y a absolument aucune modification à faire), ça a même plusieurs avantages :

💶 Ça coûte (souvent) moins cher
Contrairement à une idée reçue, changer de fournisseur ne signifie pas payer plus cher. Au contraire, puisque chez de nombreux fournisseurs alternatifs, le prix du kWh est inférieur aux tarifs réglementés.

📲 Le service client est meilleur
EDF a beau se moderniser, beaucoup de plus petites entreprises sont allées plus vite et ont fait preuve de beaucoup d’innovation. Elles offrent aujourd’hui un service client agréable, très humain et efficace.

🌱 C’est plus éthique
Avec l’ouverture à la concurrence, chaque fournisseur essaye de se différencier des autres. Certains misent sur le local, d’autre sur des sources d’approvisionnement renouvelables, d’autres encore sur les économies d’énergie. Changer de fournisseur permet ainsi de t’aligner avec tes valeurs sociales et/ou environnementales.

C’est rapide
Sincèrement, ça prend 5 minutes montre en main. Il te suffit de te munir d’une ancienne facture d’électricité et de t’inscrire, en ligne ou par téléphone, auprès de ton nouveau fournisseur. Tout le reste se fait automatiquement (résiliation, factures, etc.).

💡 Tu déménages ?
À ce moment particulier, tu n’as pas le choix, puisqu’il faut quoi qu’il arrive résilier ton contrat et en souscrire un nouveau. C’est donc l’occasion rêvée de changer de fournisseur !

Les fournisseurs d’électricité « vraiment » verte

Si tu as bien compris ce qu’on a dit précédemment, il y a deux types de fournisseurs d’énergie :

❌ Ceux qui te font croire que tu achètes de l’électricité renouvelable, alors que ce n’est pas le cas (en orange et rouge dans le classement).
✅ Ceux qui n’achètent que de l’électricité renouvelable et te permettent de financer le développement de cette filière (en vert dans le classement).

D’après Greenpeace, et sans prendre en compte les petits fournisseurs locaux, il existe 5 fournisseurs d’énergie « vraiment verte ». Pour faire simple, on ne te présentera ici que les deux qu’on trouve les plus intéressants.

Enercoop

Quand on parle d’électricité verte, d’engagement et d’éthique, impossible de passer à côté d’Enercoop. Fondé en 2005, ce fournisseur fonctionne sur un modèle coopératif : les salaires sont plafonnés et les bénéfices réinvestis directement dans l’entreprise (pas d’actionnaires). Tout le monde peut devenir sociétaire (les producteurs, les salariés, toi, moi) et prendre part aux décisions à égalité, car 1 personne = 1 voix.

Enercoop est également producteur d’électricité renouvelable. En développant sa propre production, la société a ainsi doublé sa capacité de production en deux ans. Ces nombreux engagements font que la facture est un peu plus élevée que les autres fournisseurs à la fin du mois. Donc si tu n’as pas de frein économique, c’est définitivement le fournisseur vers lequel tu devrais te tourner. 

ilek

Derrière cette petite entreprise toulousaine, que nous avons eu la chance de visiter avec l’équipe, se cache une électricité 100% issue de sources d’énergie renouvelables (hydraulique et éolien). De même pour le gaz qui est issu de la biométhanisation. En souscrivant à un contrat chez ilek, tu es ainsi sûr de soutenir le développement des énergies renouvelables made in France. Mieux, tu sauras exactement à quel fournisseur tu achètes l’électricité.

Contrairement aux fournisseurs classiques, ilek propose un service client très humain et réactif. C’est un de ses gros points fort. Enfin, le dernier avantage d’ilek, c’est son prix. Tes factures seront moins chères que celle d’Enercoop (voire parfois que celles d’EDF).

Comment changer de fournisseur ?

C’est super simple et rapide, il faut simplement te munir d’une facture sur laquelle tu trouveras ton point de livraison (aka le « PDL »). Il te faudra éventuellement estimer ta consommation via quelques questions simples (surface de ton lieu de vie, nombre d’appareil électro-ménager, etc.) puis rentrer tes coordonnées bancaires…et c’est tout. Ton nouveau fournisseur s’occupe de résilier l’ancien contrat gratuitement et sans engagement.

🎁 Pour t’encourager à soutenir l’électricité « vraiment verte », on te propose une réduction en passant chez ilek  :

BONJOURDARLING

-15€ sur ta première facture

Réduire sa consommation d’électricité

Changer de fournisseur d’électricité, c’est un petit geste simple à faire qui permet de soutenir une filière énergie plus durable. Mais comme tu t’en doutes, ce n’est pas suffisant. Produire de l’électricité renouvelable c’est bien, en consommer moins c’est mieux :  « l’énergie la plus propre est celle qu’on ne consomme pas. » 🙅🏻‍♀️ En fait, l’électricité c’est un peu comme la viande, il faut consommer moins mais mieux.

Parce que oui, même si l’énergie est dite « renouvelable », elle consomme des ressources, comme le lithium qui compose les batteries par exemple. On rentrera dans les détails lors qu’un prochain article si le sujet t’intéresse. En attendant, tu peux aller jeter un oeil du côté de l’association Négawatt et de ses scénarios qui alertent sur l’importance de réduire de plus de moitié la consommation énergétique en France. Tu peux aussi te rendre sur le wiki des économies d’énergie mis en place par Enercoop pour découvrir comment consommer moins (et donc faire baisser ta facture !).

🌱🔌 En bref

Comme de nombreux petits gestes en écologie, changer de fournisseur d’électricité ne changera pas le monde. En revanche, c’est un bon début pour découvrir les enjeux de la filière énergie en France et ça permet d’acquérir des connaissances pour comprendre que l’objectif principal est de consommer moins d’énergie.