Se réveiller du pied gauche

Le 10 janvier 2018

Le premier article de l’année 2018 ! J’avais pensé à un article « Bilan 2017 », ou « Dans mon sac de sport il y a… » , bien blog, tu sais. Puis ce matin, j’ai eu envie de commencer l’année « pour de vrai ». Sans filtre. Sans être une blogueuse super motivée 24h/24 et 7j/7, mais en étant Anne-Laure, 29 ans, la nana qui a commencé l’année du pied gauche.

Tu les connais, ces matins où tu te réveilles et que ça ne va pas. Ces journées où tu as l’impression que rien ne va. Ou pire cette semaine ou mois où tu es au fond.
Tu te demandes ce qui se passe. Tu te mets à douter. Et très vite tu sens que tu peux, à tout moment, te laisser submerger. Ces moments dont (malheureusement) on n’ose pas parler. Ces moments où tu te sens faible et super seul. Ces moments où on se sent naze, car en vrai,  » il y a pire  » comme on dit ! Mais non, dans le fond, on le sent, ça ne va pas.

Tu vois de quoi je parle ? Surement, car même si on n’ose pas en parler, révélation ! On les vit tous ! Oui, même la nana que tu regardes tous les jours sur instarstory et qui semble aller super bien tout le temps ! Si, si, je te jure ! 

Mais une fois qu’on a appris à les accepter, on apprend à gérer ces petits bas, pour qu’ils se transforment en positif. Et on apprend finalement à se connaître.
Alors attrape ton cahier « motivation » et prends des notes ! Voici quelques astuces qui te feront gagner du temps et surtout voir du positif quand tout va mal.

OSER LES ACCEPTER :
C’est la base. Par là que tout commence. Accepter d’être humain. Accepter que des fois ça n’aille pas. Accepter de ne pas être parfait.

OSER EN PARLER :
Dans ces moments-là on a souvent envie de l’inverse. Rester seul, ne voir personne, (manger du chocolat…). Tu vois le début de Bridget Jones « All by myself ». On est là.
Mais en soit ce n’est pas la solution. Alors tu n’es pas obligé de faire une « réunion » (intervention) mais simplement oser dire « non » à la question « ça va ? ». Pas la peine d’avertir tout ton répertoire, mais une personne, un ami, celui que tu souhaites voir à cet instant, celui qui te donnera du baume au cœur.

IDENTIFIER CE QUI NOUS A MIS DANS CET ÉTAT :
Rien n’arrive par hasard. Alors des fois, c’est super simple : tu n’as pas beaucoup dormi ces derniers temps. Le manque de sommeil peut faire des ravages. Personnellement, c’est mon premier facteur de mauvaise humeur. Je suis cependant capable de tout stopper pour une sieste si c’est le cas. C’est ça aussi se connaître. Car lors que je suis fatiguée, je procrastine, je n’avance pas, alors que 20min de sieste sont capables de me faire gagner un temps fou. 
Puis il y a des choses plus compliquées à solutionner dans l’instant : les relations humaines, le travail, le quotidien, la santé… Mais prends le temps d’identifier la cause pour pouvoir trouver des solutions. Parles-en avec cet ami qui te met du baume au cœur et essaye d’avancer.

SE REMETTRE EN QUESTION (MAIS PAS TROP) :
Ces moments la peuvent nous aider à nous remettre en question car ils nous aident à prendre conscience d’un mal-être souvent lié à notre quotidien ou même nos routines : je me mets trop de pression, je n’ai pas une bonne hygiène de vie (sommeil, alimentation, forme…), je me pose trop de questions… Alors justement ! On se pose souvent trop de questions alors que tout peut-être tellement simple ! Remets-toi en question, mais surtout…

PRENDRE SOIN DE SOI :
Se chouchouter. Je ne cesserai de vous le dire, mais quand ça ne va pas, prendre du temps pour : dormir, se faire un masque, prendre une douche, se passer de la crème, se faire beau/belle… C’est une des clés ! Celle qui nous permet de reconnecter avec nous-même. Prendre le temps de se regarder, se toucher, se sourire.

VOIR PLUS LOIN :
Dans ces moments-là, on a tendance à se regarder le nombril et être focus sur ses problèmes. Mais si on commence à voir plus loin, on avance de suite. Un nouvel objectif sportif (s’acheter un dossard), un nouveau voyage, une soirée, une pièce à décorer… On s’ouvre à l’avenir et à un projet qui nous rendra heureux.

S’OUVRIR, ÉCHANGER, PARTAGER…
Surtout la clé dans tout ça, c’est de ne pas faire ce qu’on aurait le reflex de faire : s’enfermer, penser à ses problèmes en boucle, s’isoler. On accepte nos défaillances, mais on ne s’y complaît pas. Au contraire, on les utilise pour mieux se connaître, pour que ça n’arrive plus (pour cette raison-là), on grandit et on avance.
Faire 10 pas en arrière alors que vous en faites des milliers au quotidien dans le fond, c’est quoi ? C’est comme faire tomber quelque chose et prendre le temps de la ramasser. Ce n’est pas du temps de perdu, juste la vie.

Et la nana qui a toujours la patate d’Insta alors ?…
Et bien, l’année 2017 a été la plus belle année de ma vie, mais aussi dure à vivre pour moi. J’ai beaucoup appris et grandi. J’avais hâte de commencer une nouvelle année, mais ça ne s’est pas passé comme prévu.
Le 1er janvier 2018, je me suis réveillée du pied gauche, mais j’ai réagi comme ça ne m’était jamais arrivé. On m’avait volé de mon nouvel iPhone, j’étais grippée, sans internet donc sans moyen de communiquer, isolée et un immense sentiment de « qu’est-ce que je fais de ma vie, je vais avoir 30 ans cette année ? » (sous entendu : finance, santé, amour, vie perso…) m‘envahissait et on ne va pas se mentir, avec la gueule de bois du nouvel an… J’étais au top… Alors oui, je me suis sentie comme exténuée. J’étais triste de commencer l’année comme ça moi qui adore les nouveaux départs, les lundis, les débuts de mois, le 1er janvier ou la rentrée de septembre. Il y a un an j’aurais fondu en larme et eu envie de tout plaquer…
Mais quelque chose avait changé, j’ai changé. Alors cette journée la, j’ai pris le temps de me faire plaisir et la ça voulait dire sushis et Netflix. Je n’ai appelé ou contacté personne sauf deux amies pour leur dire « ça ne va pas ». Mais je ne me suis pas posée de question. C’était décidé, aujourd’hui, je ne penserai à rien. L’année commencerait pour moi le 2 janvier…

Et le 2 tout à repris son cours.
J’étais fatiguée : j’ai dormi tout le 1er janvier
On m’avait volé mon téléphone, je n’avais plus internet chez moi : c’est matériel. Il y a toujours des solutions même si elles ne sont pas optimales. On positive.
Qu’est-ce que je fais de ma vie, je vais avoir 30 ans cette année ? : ça, c’est une question qui risque de m’accompagner toute l’année. Problème identifié. Je cherche et trouve des solutions pour que cette question ne m’ennuie plus : déménagement, année sportive (pas moins de 3 dossards programmés), voyages… J’ai pris mon année en main !
La santé : rendez-vous pris, crève soignée et 1h de cardio pour éliminer les microbes et tensions.
Puis j’ai vu mes amies avant de partir pour de nouvelles aventures.
 Et finalement j’avais perdu une journée, mais elle m’a gagner beaucoup de temps sur mon année.

Se réveiller du pied gauche, c’est humain, mais ça ne t’empêchera pas d’avancer et de poser le droit puis mettre un pied devant l’autre direction le bonheur. Qu’en penses tu ?

happy smile motivation
14 réponses
  1. clara
    clara dit :

    Juste merci… Aujourd’hui est l’un de ces jours sans. Mais vraiment sans. Du genre à se demander ce qu’on fait sur cette terre. Cet article n’arrangera pas tout mais il est comme un petit rayon de soleil que je ne suis pas sûre de créer seule en ce jour maussade. Merci.

    Répondre
  2. Mystinguett
    Mystinguett dit :

    Hey hey,

    Que de bons conseils qu’il est important de rappeler et surtout auxquels ils faut penser dans les jours « sans »!

    Perso, j’ai mal fini 2017! Réveillon complètement raté! J’étaits tellement impatiente de repartir de bon pied en 2018.

    NB: Tu verras la trentaine c’est vraiment le pied!

    Mystinguett

    Répondre
  3. Mathilde
    Mathilde dit :

    Alors là, c’est tellement ça ! Il faut savoir accepter les phases de flou et de démotivation… Savoir se faire plaisir et être bienveillante envers soi-même c’est essentiel pour repartir. Nous ne sommes pas des machines !
    J’espère réellement que tu pourras réaliser tous tes objectifs cette année, et surtout continue à sourire et péter la forme, ça fout la patate !

    Répondre
  4. Sarahjones64
    Sarahjones64 dit :

    Ton texte met du baume au coeur. Ça fait du bien de voir qu’on est pas seul et qu’on se ressemble toute un peu. Je suis comme toi j’essaye de trouver le positif dans chaques situations. Je suis sûre que ton année 2018 sera très belle ma jolie. Je t’envoie plein de bisous et de bonnes ondes

    Répondre
  5. claire
    claire dit :

    Merci pour cet article, merci d’être vraiment sans filtre <3 car ça fait tellement du bien de savoir que ça peut arriver à tout le monde …
    Je te souhaite une bonne année, pleine de nouveaux défis, de positive attitude et de bonheur 🙂

    Répondre
  6. Vanderplancke
    Vanderplancke dit :

    Super article !!
    Tellement vrai, merci de nous rappeler ces choses importantes de la vie. Merci de nous transmettre ta motivation, tes bons conseils, ta bonne humeur chaque jour!

    Répondre
  7. NICOLLE Amandine
    NICOLLE Amandine dit :

    Tout simplement merci d’être « humaine » & de rappeler qu’au delà de tout ce que l’on veut bien montrer, des montagnes russes peuvent se cacher… Les hauts et les bas et que c’est loin d’être un tare. Se connaître en revanche est une réelle force ! Bien joué Anne-Laure :* Se sont des choses que j’essaie d’appliquer au quotidien et surtout : prendre le temps ! Belle journée 🙂

    Répondre
  8. Anne H.
    Anne H. dit :

    Et sinon pour éviter de se lever du pied gauche, on pose le pied droit d’abord ( humour du soir bonsoir), on dit « bonjouuuur mon loulouuu » à son chat tout endormi sur le lit, et on dit merciiii (à l’univers ?) de me donner un jour tout neuf, une jolie page blanche, un petit nouveau départ ! Et hop debout à 4h30 ou 5h (oui c’est la Suisse ) le sourire aux lèvres (ou pas…), la méga douche de 15 minutes, l’eau froide (glacée à 1000m d’alt.) sur les jambes (pied gauche anesthésié!), le bol de porridge (sans gluten) et le petit café bien chaud : Les « petits bonheurs » du jour ! Non ?

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *