Depuis plusieurs mois, avec les autrices bordelaises du blog (Ariane, Sanaa et Juliette) on fait du sport grâce à l’application Urban Sports Club, on n’a pas encore eu le temps de tout tester et justement ! On a décidé de vous emmener avec nous à la découverte de nouvelles activités et pour cette fois, de la Pole Dance.

🎯 Objectif : Te faire découvrir des sports à travers nos différents profils. Nous ne recherchons et n’aimons pas toutes la même chose dans notre pratique du sport et c’est cette diversité qui est intéressante !

👩🏼‍🦱 Anne-Laure

Pratique la course à pied, un peu de renfo et un sport plaisir. Après le crossfit, la boxe, ces derniers temps c’est le yoga. Ce qu’elle recherche dans USC c’est un complément pour atteindre ses objectifs de course (sport et soin)

👩🏻 Ariane

Après des années de sports collectifs, elle recherche désormais avant tout le bien-être, tout en gardant sa force et tonicité pour affronter le quotidien (et les Spartan Race).

👱🏼‍♀️ Juliette

Pas une journée sans sport, ne tentez pas de la défier à la planche. Notre cuisinière est aussi passionnée par les tablettes de chocolat pour faire des dessert que sur son bidou. Elle donne tout dans sa vie comme à la salle ou lors de ses HIIT quotidiens.

👩🏽‍🦱 Sanaa

Passionnée de danse, elle a le rythme dans la peau et chaque geste plein de délicatesse. Mais ne vous y trompez pas, son visage change face à un sac de boxe et les coups (cris) qui l’accompagnent montrent qu’elle n’est pas la pour rire mais bien pour se dépasser.

On a commencé ce mois-ci avec le pôle danse  .

Urban Sports Club : le sport à la carte

Urban Sports Club (USC) est un abonnement qui te permet d’accéder à plein de salles de sport en France (Bordeaux, Lille, Paris, Marseille, Lyon, Nantes, Rennes), mais aussi en Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Italie, Norvège et au Portugal. En fonction de ton abonnement (S, M, L ou XL) tu accèdes à un certain nombre de salles et de prestations.

Pour plus d’informations jète un oeil à cet l’article :  Urban Sports Club, le sport sur-mesure

🔥 -30% OFFERTS PENDANT 3 MOIS AVEC LE CODE : USCDARLING 🔥

Le pôle dance : c’est quoi ?

Une forme de danse

La pole danse est avant tout une forme de danse à part entière au même titre que la danse classique, contemporaine, orientale, salsa, et j’en passe… Sa particularité est que les mouvements sont centrés autour d’une barre métallique fixée au sol.

Comme pour chaque danse, elle a des techniques bien spécifiques, qui doivent être d’abord apprises et maitrisées individuellement, en décomposant les mouvements et les figures, avant de tout réassembler dans des routines et des chorégraphies.

La danse est une pratique qui allie sport et art. Il y a la partie purement technique, qui se rapproche de la pratique sportive dans le sens ou il faut réussir à dompter son corps et lui faire faire des mouvements relativement improbables dans la vie de tous les jours.

Un sport complet

En effet, c’est un sport à part entière, le muscle se développe avec la pratique, il n’y a pas de prérequis physique particulièrement exotique pour en faire. Ce qui n’empêche pas d’avoir des activités sportives à coté pour s’aider d’un point de vue renfo et souplesse. Mais il ne faut pas s’y méprendre, c’est une activité très intense physiquement. Pour se donner une idée, déjà pour réussir les inversions, à un moment il faut réussir à porter tout le poids de son corps grâce à la force de ses bras… En gros, c’est de la musculation avec le poids de son corps. Puis pour se maintenir perchée sur sa barre, il va falloir être sur un bon gainage des familles ! Donc oui, force, souplesse et discipline sont les maîtres mots de la danse, et patience aussi car on ne voit pas forcément les effets dès la première séance, ça demande beaucoup de pratique.

Une expression artistique

Mais la danse n’est pas uniquement un sport, c’est également un moyen d’expression artistique. Une fois qu’on maitrise les mouvements de base, on peut commencer à utiliser son corps pour libérer des émotions et exprimer des pensées qu’on a peut-être du mal à atteindre par le seul biais intellectuel. On pose le cerveau, et on va chercher le confort dans l’extension du mouvement. Puis on se laisse porter par la manière dont son corps interagit avec les éléments qui l’entoure, que ce soit les forces naturelles, la gravité essentiellement, mais également guidé par les sens dans l’interprétation de sa perception de l’espace ou du son (la musique a fortiori, s’il y en a).

Il y a également un aspect transgressif de la pole dance de part la connotation liée au milieu du striptease ; Et puis l’exigence même de s’agripper à la barre implique qu’on la pratique en tenue très légère, ce qui quelque part, je pense modifie le regard qu’on porte à son corps. On apprend à se voir autrement ; d’abord en prenant l’habitude de se voir, voir son corps très peu vêtu avec des gens autour (et ailleurs qu’à la plage ou c’est relativement normal et attendu). Se voir nue en public tout au long de l’année. Sans pouvoir détourner le regard, et avoir son image reflétée par les miroirs partout où on déplace son regard. Et voir les autres corps autour de soi, avec leurs différentes formes, les vraies formes non standardisées et aseptisées, comme il en existe à profusion dans la nature.

Et peu à peu, commencer à se regarder autrement. Car on est loin ici du regard passif et abattu de la cabine d’essayage du magasin de maillots de bains. On est dans un regard actif, un regard qui ne laisse pas de temps ou d’espace au jugement vain et superficiel car il est constamment en train de se positionner, de chercher la justesse, la fluidité puis finalement la grâce du mouvement. Pour enfin voir la beauté là ou elle est vraiment, dans le geste plutôt que dans l’enveloppe inerte.

Avec la pole dance, que la référence soit Jennifer Lopez dans Queens, ou tout simplement la petite ballerine de la boite à musique (ou pourquoi pas un subtil mélange des deux), la démarche reste la même : observer, analyser, comprendre, oublier le monde et se recentrer sur soi pour reproduire, ressentir, vivre les sensations afin de les retransmettre de la manière la plus sincère qui soit.

Où a t-on testé ?

📍 Lieu : L’art et Fact Studio

🗓 Cours : Pole Dance Débutant du Vendredi soir, avec Joomi

📲 Processus de réservation : Chacune de nous a réservé directement grâce à son compte sur l’appli USC, qui est liée directement à la plateforme de réservation du studio. Gros plus pour la facilité de réservation !

Le cours de pôle dance

Échauffement

Le cours commence par une bonne session d’échauffement de danse, dans les règles de l’art, aka comme j’en faisais pendant ma longue (vieille) pratique de danse contemporaine. Petit moment de nostalgie pour moi, et une douce pensée pour la petite fille qui reconnait enchaînement.Puis on s’est mise en binôme pour le reste de la séance : Anne-Laure et Ariane d’un côté, Juliette et moi de l’autre.

Pratique & technique

On a ensuite commencé la séance par un petit poirier à la sauce pole danse (sans poser la tête, et en utilisant la barre comme appui pour le dos), comme ça, tranquillement 😊 autant dire qu’on s’est regardé avec Juliette et on s’est proposée mutuellement que ce soit l’autre qui commence, entre courtoisie et lâcheté 🙅‍♀️ (Les filles, on n’a plus refait de headstand depuis cette fois-là, vous pouvez revenir !)

Nous avons enchainé avec d’autres figures, où la prof montrait l’exemple pour tout le groupe puis on essayait de reproduire de notre côté, et elle passait réexpliquer le mouvement à chaque petit groupe, nous corriger quand on partait sur de faux gestes (beaucoup de coordination donc la confusion est vite arrivée) et même nous soutenir physiquement pour réaliser les figures qu’on avait du mal à reproduire toutes seules. Bref, nous n’avons pas été livrées a nous-mêmes, ou senties seules, perdues et démunies (comme ça pourrait arriver quand on est vraiment débutant et qu’on a du mal à comprendre comment aborder la pratique) de toute la séance.

Une fois qu’on a (plus ou moins) compris les figures individuellement, on les a regroupés dans une sorte de petite chorégraphie, qui l’a encore était plus ou moins esthétique (elle est plus esthétique quand c’était la prof et les apprenties plus expérimentées qui la faisaient en gros, mais on ne se décourage pas et on persévère)

Étirements

On a clôturé la séance par une série d’étirements spécifiques (très axés sur le haut du corps : bras, épaules… qui soutienne la charge du corps sur une bonne partie des figures) et on s’est rhabillée et on a plié bagage.

Bien qu’ayant toutes les quatres participé au même cours, il me semble que chacune en a eu une expérience très propre à elle, qu’on dévoile dans nos avis respectifs :

Dans pole dance il y a « dance » et la danse et moi, ça fait deux. Je ne savais sincèrement pas à quoi m’attendre avant d’arriver à ce cours, ayant, comme beaucoup sûrement, une image très clichée de cette pratique, celle véhiculée notamment à travers les films américains. Finalement ça a été une bonne surprise !

L’échauffement très complet est semblable à ce qu’on fait dans d’autres sport. La pratique est super conviviale, on est en musique et on travaille à deux sur la même barre, à tour de rôle. C’est un sport qui demande de la force, mais aussi de la technique. Niveau débutant, on a souvent pas assez du premier et pas du tout du deuxième, alors il faut s’armer de patience et d’humilité pour performer dans ce sport équilibré et exigeant. Comme c’est accessible à la carte sur Urban Sport Club, ce n’est pas impossible que j’y retourne à l’occasion 💃🏻

Ariane

Bon alors… Je suis arrivée avec beaucoup d’appréhension et pas vraiment prête à être en phase avec l’activité. Fatigue de la semaine, premier jour de règle… J’avais bien plus envie de me lover sous un plaid que de me tortiller sur une barre. Et malheureusement ça n’a pas loupé… Je n’ai pas du tout accroché. Même s’il y avait un échauffement j’ai trouvé que la toute première position (qui était un inversion) était déjà costaud.
Lorsque je ne suis pas réceptive en général je me force un peu et soit ça passe… Soit ça casse. Que ce soit être en sous-vêtement, simple ma force dans les bras inexistante ou le feeling général… Le pôle dance ne sera pas mon sport mais justement ! Grâce à USC j’ai pu tester et pour le coup passer à un autre sport.

Anne-Laure

Sur la barre de métal, je me sens si légère, je vire, dérive et chavire comme une danseuse étoiiiile 🤩😂
Ça faisait longtemps que je voulais tester la pole dance. Et par tester, je veux dire en faire une vraie pratique régulière pour arriver au stade ou on commence à voir des résultats.  Je me suis donc tenue aux cours, j’essaie d’aller entre 2 et 3 fois par semaine, depuis notre initiation avec les filles. Grace à l’abonnement USC j’ai l’opportunité de tester le studio Electrick Pole Danse également, ou je suis les cours du niveau débutant délivrés par Diane. J’aime bien le fait d’avoir plusieurs enseignantes, car chacune a ses techniques et ses astuces, puis sa pédagogie, et je les trouve toutes complémentaires pour m’aider à m’améliorer. Autant dire que je me sens gâtée à ce niveau la 🤗J’essaie d’être la plus disciplinée possible et j’ai hâte de commencer à voir des résultats, même si je ne me fais pas trop d’illusions, je sais bien qu’il faut en moyenne un an de pratique régulière avant d’acquérir la fluidité nécessaire et d’imprimer les figures dans la mémoire des muscles.

Alors en attendant, je mets de l’arnica sur mes bleus, et je file me faire masser le dos et les épaules pour détendre mes muscles après une semaine d’entrainement ardu. Et j’y crois 🤞😉

Sanaa

Pour ma part j ai été assez surprise de la difficulté de l exercice! La pole est un super sport, faisant appel à la force et au gainage. 
Sport féminin par excellence, la pôle dance nous fait nous sentir femme sexy des la première séance et des lors que le cours commence, tous les complexes sont envolés!
Ma coordination me faisant défaut, ça ne sera pas mon sport de prédilection, je laisse ma place à Sanaa, pour qui ce sport a été inventé 😍
 
 
 
Juliette

💬 Quel sport aimerais-tu nous voir tester ? Dis nous en commentaires !